Le Bon affirme que : « Ce qui a agi sur l’âme des foules, ce sont des illusions et des mots. III- Psychologie des foules et analyse du moi (1921) Introduction Dans la vie psychique de l’individu pris isolément, l’Autre intervient très régulièrement en tant que modèle, soutien et adversaire, et de ce fait la psychologie individuelle est aussi d’emblée et simultanément, une psychologie sociale. Le travail de Taine a, en particulier, contribué à modifier les opinions de ses contemporains sur les mesures prises par la foule lors de la Révolution de 1789. Clark McPhail souligne des études montrant que « la foule énervée Â» ne tient pas sur une seule vie, mais les pensées et les intentions des membres[13]. Cette structure organisationnelle est celle de la « horde primitive Â» - la société pré-civilisée - et Freud affirme que l'un doit se rebeller contre le chef (rétablir la moralité individuelle) afin d'y échapper[1]. Norris Johnson, après avoir étudié une panique de 1979 à un concert de The Who, a conclu que la foule était composée de nombreux petits groupes de personnes, qui la plupart du temps essayaient de s'aider les uns les autres[5]. Des mots surtout, ces mots chimériques et puissants dont nous montrerons bientôt l’étonnant empire ». Pour Freud, la psychologie des foules réfère toujours à l'inconscient individuel. La psychologie des foules met, aussi, à notre disposition un excellent outil d’analyse qui nous aiderait à diagnostiquer, plus rationnellement, les phénomènes nouveaux relatifs à la recrudescence de la criminalité des masses, le retour du terrorisme religieux et les malaises sociaux sur fond de crises (sociales, financières et identitaires). La race est le facteur puissant qui conditionne, avec ces lois héréditaires, toutes les suggestions sociales du moment. Le meneur des hommes est toujours déifié  par la foule, ses paroles sacrées sont des ordres indiscutables et sa personne est élevée au rang des légendes. Vol. Deux universitaires récents, Momboisse (1967)[8] et Berlonghi (1995)[9] se sont penchés sur le but de l'existence afin d'identifier différents types de foules. Sur ces fondations solides se succèdent de nouvelles idées du moment, passagères, qui naissent et disparaissent selon leur utilité à une époque donnée, mais qui sont empreintes par les qualités et les idéaux de la race. Ce pouvoir puissant qui fait que les idées se transmettent d’un esprit à un autre par l’intermédiaire d’une force invisible comme une onde magnétique ou télépathique. Multi-volume report for the UK Government's Cabinet Office, Srpskohrvatski / српскохрватски, Group Psychology and the Analysis of the Ego, The Wisdom of Crowds: Why the Many Are Smarter Than the Few and How Collective Wisdom Shapes Business, Economies, Societies and Nations, "Online Crowds" par Chris Russ (Allemand), https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Psychologie_des_foules_(psychologie)&oldid=176565802, Article manquant de références depuis décembre 2016, Article manquant de références/Liste complète, Portail:Sciences humaines et sociales/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. La psychologie des foules est l’un de mes livre favoris en ce qui relève de la psychologie sociale. La psychologie des foules, est une branche de la psychologie sociale.Les psychologues sociaux ont développé plusieurs théories afin d'expliquer la façon dont la psychologie d'une foule diffère et interagit avec celle des individus en son sein. C’est vrai que les sources du savoir sont énormes, avec le WEB. La science a beau essayer, vainement, avec ferveur de désillusionner les esprits en ramenant les phénomènes à leur réalité la plus évidente, le grand facteur de l’évolution des peuples n’a jamais été la vérité déplaisante, mais bien l’erreur séduisante. C’est sur le prestige, exercé sur les masses, que se sont bâties les grandes religions, les gloires des empereurs et les exactions des despotes les plus redoutables. L’exploitation des foules psychologiques a, peut-être, pris d’autres formes plus délicates, mais l’on découvre derrière, les mêmes mécanismes que ceux expliqués dans le livre. La théorie de la norme émergente soutient que les foules ont peu d'unité à leur début, mais après une certaine période, les membres clés suggèrent des actions appropriées, et les autres membres, en suivant cette direction, forment la base des normes de cette foule[5]. Bravo Ali pour cette chronique, clairement une de mes préférées. Un livre qui complète bien cette lecture et adresse quant à lui les biais du cerveau humain de manière générale : “Thinking Fast and Slow”, de Daniel Kahneman. Le sentiment religieux marque de son empreinte toutes les catégories de convictions embrassées par une foule. Dans une foule sous l’influence d’une forte suggestion, l’illusion et l’hallucination peuvent se manifester facilement à travers le processus de contagion. Sous la couche superficielle de la foule se cache le seau des ancêtres. Merci Serge, Les verdicts d’un jury de cour d’assises, quelle qu’ait été la composition, est un exemple de la prise de décision par une foule psychologique ne répondant à aucun jugement de justice impartialement établi. Gustave Le Bon affirme que l’état d’attente expectante des foules amplifie l’effet des suggestions par contagion et facilite la transformation des idées en actes. Cet ouvrage a servi de base à de nombreux psychanalystes comme Freud dans « Psychologie des foules et analyse du Moi » ou plus récemment Didier Anzieu dans « Le groupe et l’inconscient : l’imaginaire groupal ». Le Bon croyait que les foules ne pouvaient être une force efficace que pour la destruction[5]. La foule ne sépare guère le subjectif de l’objectif. L'attitude à l'égard des foules a subi un ajustement avec la publication de six volumes d'Hippolyte Taine de The Origins of Contemporary France (1875). Cet état dérive d’une âme archaïque inconsciente et, de surcroît, de nature primitive. L’infériorité mentale de toutes les collectivités, quelle que puisse être leur composition, est une évidence dont nous avons démontré la preuve. Une préoccupation de cette théorie est que si elle explique comment les foules reflètent les idées sociales et les attitudes prévalentes, elle n'a pas à expliquer les mécanismes par lesquels les foules adoptent le changement social[5]. Par exemple, au début des mouvements de foules socialistes, les participants ont été invités à mettre leur robe du dimanche et de marcher silencieusement dans la rue. Suggestion et libido 5. La méthode projective dans la pratique du … Avec "Au-delà du principe de plaisir" et "Le moi et le ça", il constitue une nouvelle façon de penser le fonctionnement du psychisme humain. Johnson, Norris R. "Panic at 'The Who Concert Stampede': An Empirical Assessment." Les notions de nuance et de relativité échappent complètement à l’intelligence rudimentaire de la foule. Il traduit cette théorie, psychologiquement erronée mais communément admise, que beaucoup d’hommes réunis sont bien plus capables qu’un petit nombre de prendre une décision intelligente et libre sur une question donnée. La conscience s’évanouit et les facultés intellectuelles s’y retrouvent fortement annihilées. Cet outil peut servir à la manipulation sauf qu’à la différence de la Bravda des années 70 ou il n’y avait qu’un média par exemple en URSS, il en existe 100 fois plus même dans la Russie de V Poutine.On peut toujours dire qu’il y a des contrôle dans des pays tel que la Russie, la Chine, la Corée du Nord….sauf qu’il y a toujours un moyen de contourner et de faire passer d’autres messages ; si Twitter n’avait pas exister “les printemps Arabes” n’auraient éclos. 4 (October 1987): 362–373. La constitution mentale rudimentaire des foules les dispense de toute forme de raisonnement logique. 34, No. Il faut donc lire La psychologie des foules en remettant le texte dans son contexte. Ceci est assez fortement induit par l'anonymat de la foule[5]. La célèbre expérience de Stanford est un argument fort pour la preuve de la puissance de désindividualisation[1]. Ce texte « Psychologie des foules et analyse du moi » permet d’aborder la psychosociologie. Mais ça n’empêche qu’ils sont des outils susceptibles d’être utilisés pour des fins obscures. Cette dernière étant aussi appelée psychologie des foules. De nos jours, ces procédés sont bien utilisés dans le marketing, la publicité, la vie politique, la guerre psychologique et la création de courants d’opinions. Pertinence des analyses pour ce qui relève de la compréhension des mécanismes psychologiques des êtres sociaux. Selon l’auteur, cette ligne de rupture brutale entre l’ancien monde en ruine et le nouveau en gestation nous révèle qu’un changement radical s’est opéré dans l’âme du peuple, dans le fond héréditaire des croyances et pensées. « La vérité se rencontre du côté du plus grand nombre ». En premier lieu, Freud souligne qu’il n’y a pas lieu d’opposer la psychologie individuelle et la psychologie sociale. Dans les foules qui sont plus ambigues, les individus prendront une nouvelle identité sociale en tant que membre de la foule[1]. Gustave Le Bon préconise de trouver un juste milieu entre la stabilité et la variabilité pour accomplir le changement des coutumes en douceur. Il est communément admis que l’expérience est l’antidote efficace des illusions les plus pernicieuses. J’aime beaucoup “Influence” de Robert Cialdini également (très accessible). Une foule peut attaquer un palais et tout y détruire, au nom d’une idée qu’elle-même ne comprend pas, sans qu’aucun de ses membres ne vole un seul objet du palais ! En outre, étant conscients des risques réels de manipulation, nous pourrions nous en préserver par l’adoption de comportements conscients, le recours à l’esprit critique et le développement de l’intelligence émotionnelle. Là aussi, ce qui compte pour la foule n’est pas la nature humaine commune du chef, mais l’image que celui-ci évoque dans les esprits. Découverte chronologique de l’œuvre de Freud, sous la direction de Quinodoz Jean-Michel. Les dénominations ont changé (électorat, public, audience, consommateurs…), mais les mobiles, les mécanismes et les facteurs d’influence et de manipulation des foules restent les mêmes. , Bienvenue à nouveau sur Des Livres Pour Changer de Vie  ! Deux foules conventionnelles. Tout à fait d’accord avec vous Patrick. C’est principalement les termes les plus mal définis (démocratie, liberté..) qui exercent une grande fascination sur les masses, par les illusions de bonheur et du bien-être qu’ils font miroiter. Il existe peu d'études sur les types de foule et sur l'appartenance à une foule. Si l’on trouve autant de formes de démocratie, de socialismes et de libéralismes que de nations, c’est à cause des divergences rencontrées au niveau des caractères de la race des peuples. Introduction 2. Là-dessus, Gustave Le Bon a précisé que : « Qui sait les illusionner est aisément leur maître ; qui tente de les désillusionner est toujours leur victime ». Un produit, aussi banal soit-il, est associé à l’image d’une célébrité (acteur, sportif…) qui en assure la promotion par son prestige dominant les esprits. C'est clair, l'auteur n'a pas lu d'autres ouvrages de G. Le Bon, en particulier : 'les opinions et croyances' lui aurait ouvert l'esprit. […] “La psychologie des foules“, de Gustave Le Bon […]. Des associations d’idées complètement dissemblables du genre « je fume une cigarette donc je suis cow-boy » ou encore « je conduis une voiture de sport donc je suis un héros », sont édifiantes. D'autres expériences ont eu des résultats divergents en ce qui concerne les comportements agressifs, et ont plutôt montré que les attentes normatives entourant les situations de désindividualisation influencent le comportement[1]. Ce sont les illusions et les espoirs chimériques qui font mouvoir les foules, et qui font et défont les grandes civilisations. Les noms des institutions ne sont que des étiquettes qui n’ont aucune valeur intrinsèque. Le Bon évoque également les « meneurs de foule Â» à l'origine d'effet de cascade[10], notamment les cascades d'information[11] qui se produisent lorsque les individus, en carence d'information, imitent le meneur, celui qui semble savoir[12]. La suggestibilité caractérise la tendance à transformer immédiatement en actes les idées suggérées, la foule étant en état d’« attention expectante », tel un hypnotisé . L'analyse de la psychologie des masses permet à Freud de progresser encore dans la connaissance de la structure du moi, en donnant une place centrale à l'instance qui va devenir le sur-moi. Elle est, par nature, mobile et dynamique, pouvant passer de l’atrocité horrible à l’héroïsme le plus absolu. Décidément, Hitler n’avait rien inventé. L’instruction, quelque performante soit-elle, n’a pas la force de changer ou d’améliorer automatiquement les instincts héréditaires ou la moralité des citoyens. En fait, il s'agit plutôt d'institutions que de foules ! Psychologie des foules est un livre de Gustave Le Bon paru en 1895.Il s’agit d’un ouvrage classique en psychologie sociale.Il marque un tournant dans la carrière du « célèbre docteur [1] ». Rumeur et psychologie des foules Problèmes définitionnels et analyse comparative des mécanismes de transmission de la rumeur et de la psychologie des foules Mémoire de maîtrise en communication sous la direction d’Élisabeth Volckrick. A l’instar des êtres primitifs régis par l’esprit instinctif impulsionnel, la foule psychologique est l’objet d’irritations et d’excitations diverses. Comment ajouter mes sources ? Pour discréditer un homme politique auprès de l’opinion publique, il n’y a pas mieux que le lynchage médiatique où les mêmes propos diabolisant sont reproduits inlassablement. Ces types de foules sont la raison pour laquelle il est illégal de crier « Au feu! Faudrait-il pour autant critiquer ce principe ‘universel’ de démocratie ? Elles peuvent manifester, par moment, un engouement ponctuel pour des idées transitoires ou des doctrines en vogue, mais leur influence n’est que passagère. Avec l’entrée des masses dans la vie politique et sociale (19ème et 20ème siècles) il y a eu des auteurs, comme Gustave Le Bon, qui ont analysé la façon de penser et d’agir des foules. psychologie des foules, gustave le bon psychologie des foules, psychologies ds foule résumé du livre, gustave lebon psychologie des foules résumé, https://des-livres-pour-changer-de-vie com/la-psychologie-des-foules/, Psychologie des foules résumé, de la psychologie des foules a la fondation de la psychologie sociale, gustave le bon psychologie des foules résumé. Cette moralité informelle est, souvent, stimulée par l’invocation des sentiments de gloire, d’honneur, de religion et de patrie. En plus de cet élément capital, les électeurs ne sont définitivement acquis qu’au candidat ingénieux qui sait flatter leur égo et les faire bercer par des promesses générales, les plus fantaisistes. Publié en 1921, ce texte scelle la rencontre de la psychanalyse et de la psychologie sociale. Dépourvues de tout esprit critique, les foules ne peuvent que manifester une crédulité extrême. Les théories les plus solides philosophiquement ne sauraient durer longtemps si elles s’opposent aux orientations des croyances très profondes. Une nation sans croyances vives est un cadavre sans âme. Le prestige est la domination émotionnelle paralysante qu’exerce sur les esprits la force magnétisante d’une croyance, d’une personne ou d’une divinité. Or, selon lui, la fin de l’Ancien Régime a entraîné un changement radical dans l’âme du peuple et fait entrer les sociétés dans l’« ère des foules ». Une autre approche de classification des types de foules est le système d'intensité émotionnelle du sociologue Herbert Blumer. Le raisonnement des foules suit un enchainement très simple et se caractérise par une association d’idées-images sans liens logiques. La suggestion se réfère à la période dans laquelle les idées et les émotions de la foule sont principalement tirées d'un inconscient racial partagé. L'autre type d'effet de cascade est la cascade de réputation, qui conduit les individus à endosser le point de vue du plus grand nombre pour éviter le coût social dont doit s'acquitter tout contestataire. - 20 citations - Référence citations - (Page 1 sur un total de 2 pages) Citations Psychologie des foules (1895) Sélection de 20 citations et proverbes sur le thème Psychologie des foules (1895) Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase Psychologie des foules (1895) issus de livres, discours ou entretiens. Les régulateurs d’opinions sont très nombreux, et les sources du savoir et de l’information sont multiples, ce qui rend difficile l’orientation des foules par un seul centre d’influence ou de pouvoir. A la fin du 19eme siècle (1870-1900), dans un contexte d’insurrection populaire, commune de paris, guerre prussienne, la psychologie des foules pose l’interrogation sur ces grands rassemblements sur l’activité collective. Je n’ai pas des compétences en science humaine universitaire néanmoins en + d’un siècle et la révolution de l’information en marche, il est manifeste que la donne à changer, et l’une des dernières révolutions à l’est de l’Europe fut même de “velours”, c’est une exception mais cela prouve que c’est possible. Les religions et les grands empires se sont construits, non pas par la promotion de la raison, mais avec des mots vagues tels l’amour de la patrie, la parole de Dieu, l’honneur et la gloire. La dernière modification de cette page a été faite le 13 novembre 2020 à 22:47. Berlonghi a classé les foules comme spectateur, manifestant, ou échappant, en corrélation avec le but du rassemblement. Ce comportement provient d'une inconscience archaïque partagée et est donc non civilisée de nature. Il existe en effet, deux topiques freudiennes successives. Psychologie des foules (1895). III- Psychologie des foules et analyse du moi (1921) • Introduction Dans la vie psychique de l’individu pris isolément, l’Autre intervient très régulièrement en tant que modèle, soutien et adversaire, et de ce fait la psychologie individuelle est aussi d’emblée et simultanément, une psychologie sociale. Et cet usage est bien évidemment associé aux facteurs fondamentaux de la race. C’est dans le temps que s’accomplissent les évènements légendaires, et c’est dans sa tombe que s’ensevelissent les empires les plus invincibles. Les mots et les formules utilisés doivent être choisis de manière à avoir un fort impact sur les sentiments et l’imagination des foules. L’auteur arrête une loi fondamentale : « les caractères inférieurs des foules sont d’autant moins accentués que l’âme de la race est plus forte ». Gustave Le Bon considère que les foules possèdent un esprit binaire qui accepte les croyances en bloc comme vérités absolues, ou les rejette comme erreurs non moins absolues. Seule la transformation lente des lois de la race le permet. Il distingue quatre types de foules : décontractée, conventionnelle, expressive, et agissante. Ce sentiment englobe toutes les manifestations propres aux croyances religieuses : fanatisme, absolutisme, intolérance à l’égard des opposants, soumission aveugle, dogmatisme, conservatisme, extrémisme. Ce manque de retenue augmente la sensibilité individuelle à l'environnement et diminue la prévoyance rationnelle, ce qui peut conduire à des comportements anti-sociaux[1],[5]. Un athée fanatique, un nationaliste extrémiste et un raciste fasciste pourraient manifester des traits de la religiosité au même titre qu’un fondamentaliste religieux. » dans un théâtre rempli. La théorie de désindividualisation fait valoir que dans des situations de foule typiques, des facteurs tels que l'anonymat, l'unité du groupe, et l'excitation peuvent affaiblir les contrôles personnels (par exemple la culpabilité, la honte, l'auto-évaluation) en éloignant les gens de leur identité personnelle et ainsi réduire leur préoccupation pour l'évaluation sociale[1],[5]. Un raisonnement, exigeant un effort de réflexion, est contreproductif et constitue une entrave au désir immédiat de la foule : il faut au contraire une idée d’exception, d’une puissante intensité émotionnelle, pour séduire et persuader une foule psychologique. La rigueur scientifique des analyses est discutable. Gustave Le Bon conclut que le séisme du changement provient de la fracturation des croyances en profondeur. Ces deux facteurs augmentent en fonction de la taille de la foule[2],[3]. Recherches utilisées pour trouver cet article : Agir et Réussir, une formation par Olivier Roland, Blogueur Pro, une formation par Olivier Roland, cliquez ici pour recevoir le livre gratuitement ! La plupart des légendes et des mythes ont été créés par la déformation d’événements ordinaires. , LIVRES DE PSYCHOLOGIE | Résumés et avis de 3 livres indispensables. Les principaux théoriciens de la psychologie des foules comprennent Scipio Sighele, Gustave Le Bon, Gabriel Tarde, Sigmund Freud, et Steve Reicher. Écrit en 1895 par Gustave Le Bon (1841-1931), La psychologie des foules est un monument dans le domaine de la psychologie et reste une référence, un socle incontournable, pour toute personne souhaitant comprendre ou "ressentir" l'âme des foules. Durant la submersion, les individus dans la foule perdent leur sens de soi individuel et leur responsabilité personnelle. On assiste alors, simultanément, aux convulsions des croyances agonisantes et à l’éclosion incertaine de nouvelles convictions. Il suffit de se soumettre corps et âme à une idée, une personne ou à une organisation pour développer inconsciemment les symptômes du sentiment religieux. Il s’agit souvent d’un homme d’action, rarement de pensée, un rhéteur subtile, ayant lui-même une foi inébranlable, une volonté de fer et prêt à tout sacrifier pour les idéaux qu’il défend. Gustave Le Bon soutient que ce serait aller contre le cours de la nature. Bonsoir, Social Problems. La psychologie des foules est un monument du domaine de la psychologie. Néanmoins, ces défauts de raisonnement propres aux foules sont, justement, les moteurs indispensables qui entraînent l’inertie de l’histoire. Les foules sont foncièrement conservatives, le changement de leurs idées fondamentales se fait lentement durant plusieurs générations. Ils ont connu un rythme de vie plus rapide et segmenté, et nomment ainsi chacune de ces phases de la vie avec un nouveau nom, tels que « l'Adolescent Â», « Kindergarten Â», « les Vacances Â», « camping dans la Nature Â», ou encore le « Voyage pour le plaisir Â» en tant que classe de loisir pour décrire ces nouveaux modes de vie. La perception et l’observation des évènements sont elles aussi altérées : rien n’est trop invraisemblable pour une foule. La foule est de ce fait hermétique à toute forme d’argumentation intelligente. Avez-vous lu La psychologie des foules ? Quant aux hommes d’État, loin de la diriger, ils ne cherchent qu’à la suivre ». C’est ce que met en lumière le corpus de textes regroupés dans l’ouvrage de 2007, intituléLa psychologie des foules, Recueil de textes – XIXe et XXe siècles, et également La psychologie des foules (1895), dont l’auteur est Gustave Le Bon et Relire la psychologie des foules (2011), de Jean-François Phélizon. En pratique : Quelles sources sont attendues ? La population, qui vit maintenant dans des villes denses et industrialisées, comme Milan et Paris, a vu le développement de l'ampoule, de la radio, de la photographie, du télégraphe, de la bicyclette, du téléphone, et du système de chemin de fer. C’est seulement sur le terrain que chaque candidat pourrait progresser à son rythme et gravir les échelons selon ses aptitudes et son rendement. De même, le concept abstrait de « la Foule Â» s'est développé comme un phénomène nouveau dans un même temps à Paris, en France, et à Milan, la plus grande ville du Royaume d'Italie. La théorie du comportement des foules de Sigmund Freud est principalement composée de l'idée que de devenir membre d'une foule sert à déverrouiller l'inconscient. Les foules avides se produisent quand un grand nombre de personnes se battent pour des ressources limitées, comme les foules qui allaient piller, après l'ouragan Katrina en 2005.

Info Tempête En Direct, Nice En 1789, Carte Virtuelle Pour Sa Fille, Poésie 6ème Courte, Cars 3 : Course Vers La Victoire Xbox One, Planisphère à Compléter Ce1, Bas Du Ventre Gonflé, Noémie Merlant Films, Producteur De Rosiers Anciens, Tarif Western Union Mali France, Voie Verte Bretagne,